7 conseils pour augmenter votre taux d’occupation

Le taux d’occupation est probablement la donnée qui est consultée le plus souvent, et l’augmenter est donc l’une des principales préoccupations des hôteliers. Fournie par votre logiciel de gestion hôtelière, cette donnée est essentielle et pertinente, mais elle ne doit pas devenir la seule sur laquelle vous devez mettre votre énergie. En effet, dans certains cas, améliorer une donnée peut nuire à une autre. Voici quelques conseils qui peuvent vous être utiles si vous souhaitez améliorer votre taux d’occupation sans toutefois nuire à d’autres indicateurs, dont l’ADR (Average Daily Rate).

augmenter occupation hôtel PMS gestion

Conseil 1 – Utilisez les fonctionnalités de votre moteur de réservation en ligne

Bien entendu, ce conseil sous-entend que vous ayez déjà mis en place un moteur de réservation en ligne. Si ce n’est pas le cas, nous vous conseillons évidemment de le faire.
Les fonctionnalités des moteurs de réservation sont optimisées de façon à ce que le client potentiel finisse par faire une réservation. Parmi les fonctions, il y a, bien entendu, les tarifs spéciaux, les tarifs « avant-première », les codes promotionnels mais il y a aussi la fonction de stress marketing qui vous aide à augmenter votre taux d’occupation. Celle-ci indique combien il reste de chambres libres dans votre établissement au tarif voulu. Cette fonctionnalité aura pour effet de convertir plus rapidement un visiteur qui pensait peut-être pouvoir prendre son temps avant de réserver. De plus, elle peut indiquer au client qu’il fait un bon choix puisque votre établissement semble populaire, ce qui le rassurera.
Un moteur de réservation connecté à votre logiciel de gestion hôtelière est donc un outil indispensable lorsque vous pensez à augmenter votre taux d’occupation. La connectivité entre le moteur de réservation et le logiciel de gestion hôtelière prend tout son sens puisque vous vous concentrez sur les stratégies d’augmentation du taux d’occupation et non dans la mise à jour quotidienne du moteur de réservation.
Si votre hôtel compte peu de chambres du même type, rien ne vous empêche d’avoir cette fonctionnalité activée en tout temps puisque le client n’a aucune idée du nombre de chambres total pour chaque type.

Conseil 2 – Mettez en place un système de veille concurrentielle

La plupart du temps, un client qui souhaite organiser un séjour dans un établissement va comparer avant de réserver. Il évaluera donc plusieurs hôtels et choisira probablement celui qui lui offrira le meilleur rapport qualité-prix.

Partant de ce principe, votre objectif sera de vous assurer que les personnes vous choisissent au lieu de vos concurrents. Cela ne passe pas toujours par avoir le tarif le plus bas, mais par montrer aux clients potentiels les attraits de votre établissement ou les inclusions qu’il aura avec sa chambre. Par exemple, si vous offrez du café dans la chambre, montrez que vous avez une bonne machine à café. Si vous offrez des petits déjeuners, faites-en la description et agrémentez le tout de photos qui donneront l’eau à la bouche à vos clients.
Bien sûr, la tarification doit également être en adéquation avec ce que vous offrez par rapport à la concurrence si vous souhaitez augmenter votre taux d’occupation. Dans votre veille concurrentielle, la tarification doit aussi être un élément de comparaison. Nul besoin de sélectionner des dizaines de compétiteurs puisqu’entre 5 et 10 suffisent généralement pour avoir un aperçu de la tendance. Également, votre concurrence n’est pas figée, celle-ci peut varier en fonction des segments de marché. Il est donc important de revoir régulièrement votre liste de comparables pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Conseil 3 – Utilisez les Online Travel Agency (OTA)

Quel voyageur n’a jamais entendu parler de Booking.com ou d’Expédia? Ces agences de réservation en ligne sont devenues indispensables pour la plupart des hôtels. Même si cela représente un coût pour l’entreprise en raison des commissions reversées, combien vous coûterait de ne pas avoir cette clientèle? Et quel serait votre taux d’occupation? Ces vitrines qui vous permettent de vous afficher sans gros frais initiaux sont de réels points de vente pour votre établissement. Il faut donc, là aussi, faire attention à la tarification affichée par rapport à votre concurrence et à votre apparence.

Conseil 4 – Soyez fidèle à votre apparence

Un voyageur, qu’il vienne pour les affaires ou pour le loisir, voudra avoir une bonne expérience dans votre établissement. Cela commence par la sélection en ligne lorsque celui-ci vous compare avec les autres. Utilisez donc des visuels qui mettent en valeur votre établissement, rafraîchissez votre site Internet si celui-ci commence à être dépassé, utilisez des photos de qualité prises par un professionnel que vous pouvez utiliser dans de grande dimension lorsque vous le souhaitez. Pensez également à renouveler votre banque de photos régulièrement au fil du temps, surtout si vous faites des rénovations. Vos anciennes photos contiennent immanquablement des références temporelles, notamment des vêtements démodés ou du matériel désuet, et cela nuit à votre taux d’occupation. Montrer les tapis remplacés par du plancher de bois dans les chambres pourrait être une excellente raison de renouveler votre banque de photos.
Que ce soit votre site Internet ou les sites des OTAs, il faut les considérer comme une vitrine devant laquelle une personne passe. Votre objectif sera donc de faire arrêter cette personne et de la faire rentrer chez vous plutôt que chez votre voisin.

Conseil 5 – Utilisez les avis et répondez-y

Encore une fois, un client qui choisit un hébergement se base sur plusieurs critères. L’un d’entre eux sera les avis des autres voyageurs qui ont eu une expérience chez vous. Les plateformes d’avis sont maintenant nombreuses, Trip Advisor, Google et Facebook en sont des exemples.
Ces avis sont parfois le point de bascule pour la sélection de l’hébergement, que ce soit dans un sens ou dans l’autre. Incitez donc davantage votre clientèle qui semble passer un agréable moment à partager leur expérience sur ces plateformes. Le départ est un bon moment puisque les clients heureux souligneront facilement leur satisfaction à votre personnel. C’est l’occasion parfaite pour les inviter à partager leur expérience avec d’autres voyageurs.

Une fois les avis écrits, qu’ils soient bons ou moins bons, prenez le temps de répondre à tous. Cela montrera votre attention auprès de votre clientèle et pourra rassurer les futurs clients, qui verront que vous avez apporté des correctifs à la suite d’un mauvais commentaire. Répondre à tous les commentaires ne veut toutefois pas dire de donner la même réponse à tous. Soyez imaginatif et personnalisez vos messages.

Conseil 6 – Appliquez une tarification variable

Pour augmenter votre taux d’occupation, vous pouvez mettre en place une tarification variable. De nombreuses périodes sont opportunes pour adapter vos prix selon la réalité du moment. Nul besoin d’essayer de vendre une chambre au plus haut prix lorsque cela peut décourager certaines personnes à réserver. D’autant plus que durant ces périodes creuses, les services proposés par l’établissement ne sont souvent pas aussi nombreux que durant les périodes de pointe.

Conseil 7 – Variez vos politiques de réservation

Lorsque vous songez à augmenter votre taux d’occupation, pensez en premier lieu au client qui réserve. Qu’est-ce qui pourrait lui déplaire dans votre offre? Les politiques d’annulation pourraient-elles le décourager? Qu’arrivera-t-il à la réservation si…?
Une politique de réservation flexible pourrait faire pencher le consommateur vers un établissement plutôt qu’un autre. Si le client souhaite effectuer une réservation, c’est qu’il a l’intention de venir. Il n’est donc pas nécessaire d’appliquer des politiques très sévères si vous voulez l’inciter à réserver, surtout lorsque votre occupation n’est pas au plus haut.
De plus, une politique d’annulation flexible donne l’impression que vous faites preuve d’une certaine assurance. Vous montrez au client que vous n’aurez pas de difficulté à relouer la chambre en cas d’annulation. Cela aura un effet positif sur sa perception de votre hôtel.
Lorsque votre taux d’occupation frôle le maximum, c’est plutôt à ce moment-là que la politique devrait être plus rigide. En effet, si un client annule une réservation, c’est l’occasion de conserver son dépôt, et vous aurez de grandes chances de louer la chambre de nouveau rapidement.

augmenter occupation hôtel PMS gestion